Le camp touche gentiment à sa fin. C’est la dernière matinée que nous passons ensemble.

Le réveil des campeurs c’est fait à 7h30. Droit après s’être levés, les campeurs ont commencé à ranger leurs affaires et leurs dortoir. Le déjeuner s’est fait aux alentours de 8h45. La dernière méditation personnelle a trouvé sa place après avoir  mangé. Dès que le temps de médit est passé, nous avons donné toutes les directives pour les nettoyages et rangements. C’était la “dernière” activité tous ensemble. Nous avons fini de tout ranger et nettoyer vers 10h15. Joël a ensuite apporté une courte conclusion des thèmes des autres messages de la semaine.

Suite à ce feedback, nous avons chanté un chant tous ensemble.  Le dernier moment de louange du camp. Directement après les chants, nous avons commencé à descendre direction Lauterbrunnen. 

Il a fait moins beau que tout le reste de la semaine , mais nous sommes très reconnaissants car nous n’avons pas eu de pluie durant tout le camp. C’est dans les larmes et émotions que nous avons dis au revoir aux campeurs.

Tout le staff est remonté au chalet pour terminer 2-3 petites choses ainsi que faire un débriefing général du camp.

# ensemblescommejamais

La journée a commencé en splendeur. Un magnifique lever de soleil qui donnait l’impression que le ciel était en feu.

Le matin :  

Le réveil des campeurs était à 8h00, après un débriefing du staff comme tous les matins. La matinée s’est déroulée plus ou moins de la même manière que la précédente. C’est à dire: médite personnelle, petit-déjeuner, services et en fin le message. C’était le tour d’Alexis de nous l’apporter. Le thème était : grandir en tant que disciple. Le moment de louange après le message fut particulièrement apprécié des campeurs. Entre le message et le repas il y avait du temp disponible pour faire toutes les demi finales des différents tournois qui ont été commencés lundi. Après tous ces beaux moments nous avons mangé. La cuisine nous a préparé un délicieux risotto aux champignons.

L’après-midi : 

Il ne peut pas avoir un camp sans jouer au traditionnel  jeu du numéro ! Alors c’est ce que nous avons fait. Nous ne l’avons pas fait en forêt comme d’habitude. Mais on l’a organisé tout autour de la propriété du chalet du fondateur et à l’intérieur de celui-ci. 

Nous avons fait plusieurs parties. Les défenseurs ont à chaque fois décider de cacher le trésors dans le chalet. Du coup ils ont utilisé les tables et chaises pour se cacher. L’attaque a gagné les 2 premières parties. Après nous avons fait une parti staff vs campeurs. Les jeunes nous on donné le défi d’aller en attaque. C’était une première pour le staff étant donné que d’habitude il va en défense. Les campeurs ont gagné ! Evidemment, comme le staff était moins et en plus en attaque…

Le soir : 

Et oui c’est déjà la dernière soirée. Notre thème est la fête foraine. Il était difficile de trouver un déguisement, mais finalement nous avons tous trouvé un chapeau de paille.  Nous avons commencé par souper tous autour des tables. De bonnes quiches lorraines, ça fait bien fête foraine tout ce commerce. Pour le dessert il y avait plusieurs choses mais nous ne pouvions pas les manger tout de suite. Pour avoir quelque chose il fallait gagner des pièces. Pour ce faire, il y avait plusieurs postes différents. Certains des atelier étaient sportifs comme : du fitness, les soulevé de pot d’eau de 5 litres, des combats de sumo et des montées/descentes d’escalier depuis le 2ème étage jusqu’au rez de chaussé.  D’autres postes étaient présents. Du tir au nerf, des lancés d’avion en papier, des questions de mémorisation et la construction d’un château de cartes. Après un certain montant il y avait la possibilité d’aller changer les pièces contre des desserts. Barbapapa, popcorne, frappé, milkshake, bonbons, crêpe et des amandes torréfiées faisaient partis du stand.

Après la soirée bien sympathique, nous avons fait un retour au calme avec un moment de louange.. Ce dénier était très riche en émotions. Tout le monde se serrait dans les bras.

 

La 4ème journée du camp a commencé comme les autres, avec un grand soleil et un ciel bleu sans nuage.

Le matin :

Etant donné que la marche de la veille avait bien épuisé les jeunes campeurs, nous les avons laissés dormir un peu plus que les autres jours.

Après le réveil, nous avons entamé le petit-déjeuner. Suite à ce partage, les jeunes ont directement commencé les services. Un des campeurs s’est même retrouvé enfermé derrière une fenêtre. C’était assez drôle à voir ! Bien sûr, nous ne l’avons pas laissé là. 

Une fois les tâches ménagères terminées, Tom s’est occupé de nous apporter le message du jour. Le sujet était toujours en lien avec notre thème de la liberté en Christ : “Rompre l’emprise du passé”. Le message a bien été apprécié par les Jabistes.

Durant le reste de la matinée, nous avons fait un tournoi de sport. Entre autres Combat de Sumo, jeu du palet breton, lancer de précision étaient au rendez-vous. 

Le tournoi a duré 1 heure. La récompense de celui-ci a été le dîner. Nous avons rempli notre ventre avec du poulet au paprika. On avait la possibilité de mettre des cacahuètes et de l’ananas sur le riz qui accompagnait le poulet.

L’après-midi :

Après le repas, nous sommes partis en forêt. L’objectif du jour était de faire une activité gars, filles et staff séparés. Nous avons alors divisé les groupes. Les campeurs sont allés à un endroit et les campeuses à un autre. Les deux lieux étaient approximativement à 50 mètres l’un de l’autre. Le lieu du staff se trouvait entre les deux lieux. Le but était de faire un bon endroit pour pouvoir manger sur place. Il y avait des haches, des pelles, des pioches, des carrés militaires et de la ficelle. C’est en partie grâce à ce matériel que des tables et des bancs ont été construits, mais c’est principalement grâce à l’entraide et l’autonomie entre les campeurs(euses). C’était un véritable challenge de faire cet activité. Les deux groupes ont été très satisfaits de leur travail.

Le soir :

Durant la même activité, il fallait aussi faire un repas concours. Le dilemme était de se répartir les tâches entre ceux qui construisaient et ceux qui faisaient à manger. Les deux groupes avaient les mêmes ressources fournies par l’équipe cuisine. C’est l’équipe du staff qui a jugé le repas ainsi que la construction des lieux. Les deux groupes étaient à égalité. Pour les départager, nous avons fixé un critère en plus : le rangement du lieu.

Après avoir mangé séparément, nous avons réunis les deux camps autour d’un grand feu que l’équipe du staff avait fait. Autour de ce feu, nous avons pu faire un beau moment de louange. Nous avons de nouveau séparé les gars et les filles et avons fait une soirée témoignage.

Les filles sont allées au chalet et les gars sont restés autour du feu.

Les différents témoignages, qui ont été partagé, ont vraiment touché de nombreux campeurs. L’ambiance était vraiment trop bien. La chaleur du feu nous a bien réunis et nous avons vraiment pu partager la communion fraternelle.

Après ces magnifique moments, il y avait la possibilité de dormir dehors autour du feu. 3 campeurs et 5 campeuses ont été motivé de rester sous les étoiles. Trois membres du staff les ont accompagnés pour dormir.

C’est déjà la troisième journée de notre camp à Isenfluh ! Le réveil s’est passé comme celui de la veille, magnifiquement bien. Le ciel n’avait aucun nuage et ce durant toute la journée.

Le matin :

Nous avons réveillé tous les campeurs à 8 heures. Ils ont disposé de 15 minutes pour se préparer avant de commencer leur méditation personnelle. Le thème de celle-ci était ” le monde, la chaire et le diable “.

A l’heure de 8.45, l’équipe cuisine a lancé le déjeuner. De la tresse, de la confiture, du nutella, du jus d’orange et du lait étaient au rendez-vous. Durant le même temps, une équipe de staff se tenait au réfectoire pour préparer le pique-nique du jour. Chaque jeune a dû venir le chercher. Il y avait des sandwiches au thon/jambon, des compotes de pomme, un Mars ou Snickers ainsi qu’un Farmer miel ou citron, à choix.

Après le déjeuner et la préparation des pique-niques, les jeunes ont fait les services : vaisselle à la cuisine, aspirateur dans le réfectoire, et la salle de réunion et le balai dans les étages du chalet. Une fois toutes les tâches terminées, nous sommes partis pour la marche qui a pris toute la journée.

Nous avons marché jusqu’aux environs de midi. Ensuite, nous avons pu manger notre délicieux pique-nique. Le point de vue était juste splendide.

L’après-midi :

Après avoir pris une très bonne pause bien méritée, nous avons continué notre périple direction le Soushorn. La première partie de la montée a été plutôt relax. La suite était un peu corsée…

Il y a eu des passages bien techniques à traverser : des pare-avalanches. Ca a été un magnifique défi que les campeurs ont tous relevé. Il y a eu un peu de peur chez certains, mais tous se sont soutenus. La cohésion entre chacun faisait tellement plaisir à voir. Malgré la difficulté de la marche, les moments de discussion ont été bénis. La vue depuis le haut du col nous a coupé le souffle.

Le soir :

Au total, la marche a duré près de 6 heures. Nous avons même divisé le groupe en 2 afin de faire rentrer un groupe à la course et l’autre un peu plus lentement. Une fois arrivés au chalet, la douche chaude n’a fait de mal à personne. Le délicieux souper qui a suivi cet instant a été impeccable : jambon au Madère et pâtes au menu. Suite au repas, nous avons eu un petit moment de louange suivi du merveilleux message que Samuel nous a apporté. Celui-ci parlait du même thème que la médite personnelle des campeurs.

La deuxième journée de notre camp a bien commencé, puisqu’il faisait, dès notre réveil, un temps magnifique et que la vallée resplendissait des magnifiques couleurs de l’automne,

Le matin :

Toute la matinée, nous avons fait des tournois : notamment de babyfoot, de ping-pong, de foot 3vs3, et de basket 2vs2. Jusqu’au repas de midi, de nombreux jeunes ont ainsi participé à ces différentes compétitions.

Durant ces moments, l’ambiance faisait plaisir à voir, puisque tous les campeurs encourageaient ceux qui étaient en train de jouer !

Après tous ces efforts, tout le camp s’est attablé dans la salle de réunion, et nous y avons partagé les délicieuse lasagnes que la cuisine nous avait préparés. Il va sans dire que les jeunes avaient une faim de loup et qu’ils se sont régalés.

 

L’après-midi :

Sitôt cet intermède culinaire terminé, nous nous sommes tous réunis sur le terrain de basket, où Pauline et Mathilde nous ont présenté l’activité de l’après-midi : un jeu de Catan grandeur nature avec plein d’ateliers.

Le but du jeu était de construire une civilisation sur un grand plateau. De petites maisons y faisaient office de villages, et des grandes maisons représentaient les villes. Il fallait également y construire des routes afin de relier ces différentes villes et villages. Pour ce faire, chaque équipe devait récolter des ressources : pierre, argile, blé, bois et mouton. À chaque poste, un des membres du staff tenait un atelier sportif. Il y avait du tir à l’arc, du tir à la carabine, un parcours du combattant, ainsi que des bûches de bois à scier à la main. Les équipes disposaient alors d’environ 1 minute par poste. Si elles réussissaient, le responsable du poste leur donnait de faux billets sur lesquelles était inscrit le symbole de la ressource en jeu. Pour en avoir suffisamment, les jeunes ont dû faire de nombreux tours de chalet ! Une fois toutes ces ressources rassemblées, l’objectif de chacune des 6 équipes était de bâtir 4 villes et 5 villages afin de permettre à leur civilisation de s’imposer.

D’après ce que nous avons pu voir, ce jeu a été très apprécié par tous les campeurs !

Les différentes équipes derrière leur couleur (entre 4-5 jeunes par groupe)

Le soir :

Après une bonne douche chaude et un bon souper, Joël nous a apporté le premier message du camp. Celui-ci portait sur Genèse 3 et notre directeur y a souligné l’importance des conséquences de la chute sur l’humanité. Ce message s’inscrit dans le thème du camp : la liberté en Christ.

Il a été suivi par un temps de louange dirigé par Tom, Mathilde et Alexis. En conclusion de la soirée, Joël nous a présenté la marche qui nous attendra demain.

 

 

C’est le premier jour de notre camp d’automne à Isenfluh.

L’équipe du staff est arrivée au compte-goutte depuis samedi soir afin de préparer le camp.

Les campeurs sont arrivés en début d’après-midi à la gare de Lauterbrunnen. Durant la montée jusqu’au chalet, nous avons fait une partie de jeu de numéro staff vs campeurs. Une fois à Isenfluh, il y a eu un petit apéro de bienvenue et les campeurs ont été poser leurs affaires dans les chambres. Assez vite après avoir fait cela, certains campeurs ont été jouer au babyfoot et d’autres aux cartes. Aux environs de 18h30, nous sommes allés souper. Etant donné que c’est le premier jour, nous avons fait quelques jeux pour apprendre à se connaître.

Voici quelques photos :

Isenfluh et Lauterbrunnen avec de magnifiques couleurs d’automne.

 

Jour 4? déjà la fin du camp ? Et oui… Bien que chaque instant ait été vécu à fond, le camp semble avoir passé en un claquement de doigts !

Cependant, nous avons quand même profité de cette dernière journée ensemble.

La journée a commencé par un réveil un peu plus matinal afin d’enrouler son sac de couchage, retrouver sa 2 ème chaussette et s’asseoir sur la valise pour la fermer avant d’aller déjeuner.

Des habitudes commençaient gentiment à s’installer : après le déjeuner, la médit par groupe. Par la suite, c’était au tour d’Ada d’approfondir la lecture du jour, Jésus à la rencontre de Saul (Actes 9.1-22). Elle nous a encouragé à vivre une vie qui reflétait notre nouvelle identité et à être un instrument dans la main de Dieu, comme Saul.

Après un dernier chant afin de clôturer ce moment, nous sommes partis, balai dans une main et produit à vitres dans l’autre, afin de rendre le chalet aussi impeccable que nous l’avons trouvé à notre arrivée.

Le travail terminé, nous avons pu partager de bonnes grillades en extérieur avec une météo favorable (il faut dire que nous n’avons pas eu une goutte de pluie durant toute la durée du camp !) afin de prendre des forces pour la dernière activité : un rallye.

Durant ce moment, les jeunes se sont mis dans la peau des personnages rencontrés durant ces 4 jours en “pêchant” des pives comme les disciples invités à devenir des pêcheurs d’hommes, en portant un ami comme dans l’histoire du paralytique, en marchant sur un chemin les yeux bandés, aveuglés, comme Saul et bien d’autres activités récapitulatives de notre thème: les rencontre de Jésus.

L’équipe gagnante ayant terminé de manger sa glace de la victoire pendant que les autres équipes savouraient pour leurs 4 heures de bons cakes préparés avec amour par des personnes ayant eu à cœur de soutenir le camp, c’est sur un mot d’encouragement et une prière tous ensemble que s’est clôt la partie à Isenfluh.

Heureusement pour ceux qui en voulaient encore, nous avions presque deux heures de voiture à passer ensemble encore. Que ce soit en prenant le chemin direct ou en se trompant de sortir d’autoroute, staffs et campeurs arrivèrent finalement à bon port à Neuchâtel, ou parents, frères et sœurs attendaient déjà les leurs.

C’est dans les derniers échanges de sourires, de checks et de blagues que s’est terminé ce merveilleux Mini-camp d’automne 2021 !

Merci d’avoir suivi nos aventures et à tout bientôt pour de nouvelles aventures!

“Oh mais quel jour de joie quand on m’a dit que Dieu m’aimait”. Voici une partie des paroles de la chanson qui nous a réveillé ce matin !

Après le déjeuner toujours aussi rassasiant et bien préparé par notre super équipe cuisine, il était temps de nous nourrir spirituellement. C’est Jean Marc qui a eu ce privilège aujourd’hui en nous conduisant dans le texte de Marc 2.1-12. Il nous a parlé de l’importance d’avoir des amis qui nous encourageait dans notre marche avec Dieu et nous rapprochait de Lui, comme les amis du paralysé l’ont fait.

Dieu nous ayant fait la grâce d’être dans un cadre magnifique, nous sommes ensuite partis en randonnée avec destination finale Mürren afin d’avoir une vue imprenable sur les 3 bernoises complètement ensoleillées.

Le goûter dans le ventre, les 4 groupes ont passé un moment de méditation par groupe.

Comme à leur habitude, l’équipe cuisine a, à nouveau, préparé un repas trop bon pour être vrai ! Les plats de gratins de courges étaient vides avant même d’avoir eu le temps de dire “bon appétit”!

Élancés pour une bataille de sarbacane, campeurs et staffs se sont attelés à fabriquer leurs plus belles flèches sous les conseils avisés de Valentin notre expert. 2 parties mouvementées se sont déroulées dans la salle de réunion avant d’enchaîner avec le traditionnel jeu de numéros tant attendu et demandé par les campeurs (et le staff… :))

Une bonne tisane nous a permis de revenir au calme afin de pouvoir ensuite enfiler notre plus beau pyjama, laver nos belles dents et aller dormir !

À demain pour notre dernière journée !

Adanna

Ici la troupe 1 qui vous écrit:
Après un déjeuner des plus copieux sous le regard des montagnes ensoleillées,  nous avons pu profiter d’un temps de qualité avec Notre Créateur. Après cela nous avons eu l’honneur d’épouseter le trône suite à quoi nous avons profité d’un message apporté par David et Morgane. Après avoir avancés dans le tournoi de baby-foot, nous avons profité d’un merveilleux repas avant d’aller faire un petit plouf dans la piscine d’Interlaken. Puis les plus sportifs d’entre nous ont pu participer à la légendaire course Lauterbrunnen-Isenfluh durant laquelle notre mono a triché et est montée en voiture. Plus tard, nous avons savouré de merveilleux hamburgers accompagné de délicieuses patates au four. Et pour finir nous avons confectionné des cartes de remerciements suite à quoi nous avons profité d’une dernière tisane accompagnée d’un cake à la carotte.
Aller, bonne nuit
Le froid et les nuages des rives de Neuchâtel ont accueilli les campeurs ce samedi matin. Heureusement, le staff était également présent pour chaleureusement accueillir ces 19 participants.

Après Pékin Express, Interlaken Express, l’aventure continue avec Neuchâtel Express ! Les 4 équipes se sont élancées dans une course effrénée contre la montre afin de trouver les 10 postes tout en tentant d’échanger un simple trombone contre quelque chose ayant plus de valeur que ce dernier. Écouteurs, montre à gousset, miroir et bien d’autres choses encore ont été rapportées.

Le ventre bien rempli, tout le camp est monté dans les voitures en direction dr la mythique région d’Isenfluh et ses magnifiques montagnes… Cachées par les mythiques nuages !

Les campeurs bien installés dans le chalet du Fondateur ont ensuite pu passer un moment de médit par groupe. Le thème du camp étant les rencontres de Jésus, c’est sur la rencontre de Jésus avec les disciples que s’est penchée la médit.

Suite à cela, les campeurs durent s’habiller chaudement afin de participer à des Olympiades. Au programme: passage de pois-chiche, course en sac, slalom et bien d’autres défis !

Pendant tout ce temps, notre super équipe cuisine nous préparait un bon repas que nous avons ensuite pu savourer.

L’estomac bien rempli, les campeurs se sont confortablement installés à la salle de réunion afin d’écouter un partage de Valentin sur la rencontre de Jésus avec ses disciples.

Avant la fin de cette longue journée, une dernière activité attendait les campeurs: la pêche aux poissons ! Défis en équipes tel que le bras de fer, l’oreo sur le visage, les squats, le roulé de papier toilette mais encore bien d’autres ont entraînés les 2 équipes dans une compétition sans relâche !

Les paupières lourdes, tout le monde a profité d’une dernière tisane avant d’aller se coucher bien au chaud dans le chalet.
Adanna