Ça y’est, snif, chacun s’est réveillé avec un poids sur le coeur à l’idée de quitter ce camp, tel un avant goût du paradis… 

Dès le matin, tout le monde y a mis du sien pour ranger, astiquer, nettoyer, laver, désinfecter chaque bout du chalet, de son bagage et de son museau. 

Le camp s’est réunis une dernière fois pour chanter et écouter Tom nous parler de la guérison d’un aveugle-né. Qu’est-ce qui nous empêche de croire en Jésus ? Chacun repart avec cette question dans son coeur. 

Puis on a chargé les sacs et la joyeuse troupe s’est élancée sur le chemin de la gare pour des adieux émouvants et des promesses de se revoir. 

Heureux et fatigué, le staff a continué de saluer le petit train jaune jusqu’à ce que les jolis minois des campeurs ne soient plus que des points au loin, mais tous ces beaux jours vécus ensembles gravés dans leurs coeurs. 

L’équipe au complet

Aujourd’hui, nos jeunes et braves garçons se sont réveillés dans l’air pur, revigorant et .. frais d’Isenfluh ! Ils ont ensuite fait leur méditation perso et déjeuné face à la Jungfrau dont les neiges éternelles se paraient de milles éclats au fur et à mesure que le soleil dardait ses chauds rayons dessus. Puis les animateurs les ont entraînés dans un jeu qui a mis a rude épreuve leur charge mentale car ils devaient attraper un adversaire tout en répétant des sons sans s’arrêter au risque d’être éliminé. 

Pendant ce temps-là, les filles ont pu faire la grasse matinée dans le chalet pour se reposer d’une longue soirée discussion à propos de l’estime de soi. Mais, ce temps de répit ne fut que de courtes durée puisqu’après cela elles ont du enfiler en vitesse des habits ne craignant pas d’être salis afin de réaliser le défi de leurs monitrices : se dépasser dans une course d’obstacle solidaire ! Réchauffées en musique, elles se sont élancées par groupe sur le chemin en haut de la maison. Le long du parcours, elles ont du trouver des objets dans la forêt, passer à travers une toile d’araignée géante sans la toucher, réaliser un parcours dans la boue et finalement grimper la colline… Fières et crottées de leurs exploits, elles ont terminé la course dans une douche brûlante et ont finis la matinée autour de tasses de thé et d’un atelier d’écriture pour se dire les unes aux autres leurs qualités et clore le thème sur l’estime de soi. 

Les filles et les garçons se sont retrouvés pour le repas de midi et pour partager leurs expériences. Suite à cela et une sieste bien méritée, tout le monde s’est mis à faire un grand ménage et à ranger les chambres en préparation du départ. L’étude nous a mis face à nos doutes : croyons-nous que Jésus est vraiment plus fort que tout ? En se basant sur le texte où Jésus marche sur l’eau en Jean 6.  

Le soir une bonne soupe aux couleurs nous attendait ainsi qu’une salade de pomme de terre. 

Pour la dernière soirée du camp, les jeunes ont du imaginer des sketch pour mettre en scène des expressions connues tandis que le staff donnait aussi toutes ses qualités d’acteur sur la scène ! Après une dernière danse où l’on a craint que le plancher ne s’effondre, Joël a ramené le calme en proposant un moment de remerciement à Dieu pour ces merveilleux temps passés ensembles et tout le monde est parti au lit. 

 

Ce matin, on ouvre des yeux encore plein de sommeil avant d’ouvrir les fenêtres et faire face à l’imposante paroi rocheuse de la Jungfrau qui nous domine depuis Murren. 

On retrouve tous nos campeurs reposés autour du petit-déjeuner préparé par l’hôtel, puis on prend la direction de la piscine pour se détendre avant de se mettre en route pour rentrer au camp. 

A la piscine, chacun y trouve son compte : entre ceux qui barbotent et papotent dans le jacuzzi, ceux qui se battent inlassablement dans une passe à dix survoltée ou ceux qui s’essayent à la voltige depuis les plongeoirs. 

L’équipe cuisine nous rejoint avec une valise bien particulière : elle n’est pas piégée mais elle est bel et bien remplie de délicieuses pizzas et de cookies moelleux à souhait et bien accueillies par nos campeurs ! 

Les ventres remplis, tout le monde se met en marche pour retourner au camp. 

Ce soir, c’est Alexis qui nous parle de Jésus qui a donné à manger à une foule de 5000 hommes avec 5 pains et 2 poissons, et nous montre que Jésus est la réponse aux situations qui semblent impossibles à nos yeux. Sur la demande des jeunes, le message se prolonge en soirée louange. 

Après ça, les filles et les garçons se disent au-revoir car leur moniteurs respectifs leur ont prévu un programme bien particulier … vous en saurez plus demain !   

On est déjà au milieu du camp et toute notre joyeuse troupe se lève sous un beau soleil d’automne en se préparant pour partir en bivouac ! 

L’activité règne dans la maison dès le lever pour être prêt dans les temps. Après une médit perso – petit déjeuner – empaquetage de picnic – méditation, tout le monde enfile ses chaussures de marche et on se met en route pour aller jusqu’à Murren. On transpire, on souffre un peu mais on est heureux d’être dans ces magnifiques paysages et montagnes qui se sont parées d’or et d’orangé. 

    

Ces quelques heures d’effort sont récompensées à l’arrivée à Murren par une après-midi de Bubble Foot dans le complexe sportif et … d’une nuit à l’hôtel !  

Après un plat de spaghetti bolognaise, le camp se retrouve dans la salle commune de l’hôtel pour finir par une soirée de témoignage des moniteurs et des campeurs qui nous ont partagé comment Dieu les a touchés et les a transformé. Fort en émotion. Puis les moniteurs s’alignent face aux campeurs et acceptent de passer à la barre : les campeurs peuvent poser toutes les questions qu’ils se posent et le staff essayent de leur répondre. 

Bien fatigué par cette longue journée, tout le monde part se coucher pour une bonne nuit de sommeil. 

14h00 : Ça y est, le coup d’envoi du camp est lancé lorsque les 32 jeunes débarquent sur le quai de gare de Lauterbrunnen.

Après avoir annoncé les troupes,  la montée vers Isenfluh commence, agrémentée de quelques défis sur le parcours, permettant en même temps de faire connaissance.

Arrivé dans la maison, les jeunes ont joyeusement pris possession des lieux et se sont installés dans leurs chambres.

Bien mis en appétit par cette après-midi en plein-air, les jeunes ont dévoré les quiches aux courgettes et fromage de chèvre préparées par nos super cuisiniers.

Mathilde nous a ensuite mené dans une soirée jeux de présentation.

Pour finir, Joël a présenté les thèmes des méditations de la semaine. Nous allons découvrir ensemble les 7 signes miraculeux de Jésus dans le livre de Jean. Joël nous a parlé de Jésus qui change l’eau en vin.

Après cette première chouette journée de camp, tous au dodo !

Bonne nuit et à demain sur le e-isenfluh ! 🙂

Tout commence à 6h15 ce matin lorsqu’une vaillante équipe se lève aux aurores pour relever le défi Lauterbrunnen-Isenfluh.

Ensuite nous avons abordé le sujet de la tristesse, qui nous fais aller de l’avant et nous fait nous confier en Dieu.

Départ à 11h pour la marche Grütschalp, Mürren, Isenfluh.

Le téléphérique a été emprunté avec les masques biensur.

A l’arrivée nous étions bien content de les enlever afin d’avoir une photo un peu plus expressive.

Un après-midi piscine avec un retour depuis Lauterbrunnen en courant pour les plus motivés.

Le soir, mime-emotion et divers jeux de société.

Nous avons aujourd’hui abordé le sujet de la peur, comment notre Seigneur a lui aussi vécu cette émotion et comment en tirer des enseignements pour remettre nos peurs à Dieu.

Notre première journée du mini camp d’automne s’est bien déroulée malgré la pluie du matin avec laquelle nous avons dû adapter notre programme.
24 participants motivés!
Nous avons aujourd’hui abordé le sujet de la colère avec quelques pistes que la Bible nous enseignes pour la gérer. Nous avons également vu la colère de Dieu sur les hommes à cause du péché et aussi la solution en Jésus-Christ.

Dernière matinée, derniers instants du camp.

Beaucoup à faire pour rassembler toutes ses affaires et enlever toutes les traces de poussière ! 

Mais derniers temps précieux pour échanger, s’encourager à être et rester connecté à Dieu en se soutenant les uns les autres.

Pour cela, nous avons pris un temps de réflexion autour des Psaumes 117 et 133.

Une dernière photo de groupe et voilà les campeurs en route pour prendre le car qui va les reconduire chez eux.

Bilan de ce camp ?

Une très grande reconnaissance à Dieu qui a permis que ces instants aient lieu malgré la situation sanitaire et les défis rencontrés. Reconnaissance à Dieu pour sa protection et pour son action dans les vies.

Mais je vous propose de conclure avec le témoignage d’un campeur. Que dire de cette semaine de camp ? (les campeurs reconnaîtrons certaines blagues liés à ce qu’ils ont vécu ensemble).

“9 jours déconnecté du monde pour mieux être connecté à Dieu, deux jours de marche, un bivouac, 3’400 mètres de dénivelé positif, Schilthorn + Schwalmen = 2 sommets et 4 pierriers (on t’aime Davidou) un lac et 4 cloques 🙂
Des amitiés géniales des nouvelles rencontres, de nouvelles louanges et de l’apport théologique ultra-intéressant et vraiment utile… C’est peut-être un gros pâté pour expliquer une expérience de camp mais quand on oublie même d’omettre les 1’150 pompes après un tournois de sport, les jeux de carte, les tournois de tout et n’importe quoi… Il y a de quoi être marqué ! Merci le disque de frein, la banquette, les shi-fu-truc et JJ
Soyez bénis”

MERCI SEIGNEUR !

Au-revoir les amis, chers campeurs, chers lecteurs. A l’année prochaine.

 

Après tous les efforts des derniers jours, une petite grasse mat’ est très appréciée de tous (en vrai juste une heure de sommeil de plus, mais ça compte).

Une journée bien remplie s’annonce.

Les estomacs et les yeux sont comblés devant le magnifique brunch préparé par l’équipe cuisine !

Quelle abondance, quelle créativité, quelle diversité, quelle générosité, quel sens du détail ! Admirez par vous-même !

Nous nous sommes ensuite penchés sur le Psaume 51. C’est magnifique de voir que nous avons un Dieu qui fait grâce ! La vie du roi David nous révèle en effet que nous ne pouvons jamais être trop loin pour revenir à Dieu et recevoir son Pardon. “Qu’est-ce que ça change de vivre comme un pardonné ?” Pardonné, nous pouvons ainsi recevoir le secours de Dieu pour accéder à la possibilité libératrice de pardonner à notre tour.

Pardonner ? Un grand sujet. Le récit du roi David nous montre que cela ne signifie pas que nos actions ou celles des autres n’ont pas de conséquences. Pourtant, Dieu nous restaure en profondeur par son action au plus profond de notre être.

 

Un autre sujet de discussion important nous a rassemblé durant l’après-midi. Les filles ensemble d’un côté et les garçons de l’autre nous avons évoqué différents questionnements concernant les fréquentations, la manière d’honorer Dieu dans les relations hommes- femmes, la sexualité, les tentations, le respect de l’autre et de son corps, … Tant de sujet qui restent bien souvent tabous. Quel temps riche en sincérité, en honnêteté, en témoignage de vie, recherche de la volonté de Dieu pour sa vie.

Le camp arrivant déjà à sa fin, les finalistes des différents tournois proposés durant toute la durée du camp se sont affrontés sous les encouragements des autres campeurs.

 

Une soirée pleine de festivités nous attend. Chacun veut profiter pleinement de ces derniers instants.

Bienvenue dans la jungle !

Attention à ne pas vous emmêler dans les lianes et aux serpents qui se cachent. Observez tous ces animaux qui se pavanent. Laissez-vous émerveiller par toutes les couleurs des hibiscus, ananas et végétations diverses. Laissez vos papilles profiter de tous les parfum exotiques.

La soirée commence avec le déguisement de tous et une immersion dans cette univers. Est-ce que vous voudriez goûter un petit criquet ? Savez-vous vous débarrasser d’une attaque de fourmis venimeuses ? Êtes-vous capables de garder votre provision de bananes face à des singes impitoyables ? …

 

Que dire de l’apéritif ? Les mots ne suffiraient pas, je vous laisse admirez les chefs d’oeuvres !

La suite du repas est tout autant colorée avec la paella.

L’apothéose du repas ? Un palmier abritant un petit singe.

Au pied de celui-ci, un arc-en-ciel de couleurs vitaminées.

Tout cela ponctué d’animation talentueuse des campeurs ! Danse, Rap, acrobatie, chant, livepainting, …

Le soirée se termine par un temps de chants et de témoignages autour d’un feu. Dieu est vivant et Il agit dans les vies. C’était encore une occasion de constater sa grandeur et sa puissance !

Sous un ciel étoilé et des étoiles pleins les yeux, les campeurs vont profiter de leur dernière nuit dans la paille !