Bonjour à tous !

En ce deuxième jour de camp, à l’aube, la propriété est encore plongée dans une épaisse brume grisâtre. Toutes et tous sont encore endormis, hibernant avec douceur, lovés dans la paille depuis quelques heures. Le temps semble s’être arrêté, le froid tourbillonne élégamment dans les airs.

Mais le renouveau ne va pas tarder à pointer le bout de son nez : en effet, de petites bouilles encore ensommeillées sortent peu à peu des tentes. Un autre nous fait aussi le bonheur de nous montrer son appendice nasal : le soleil et ses rayons réchauffants. Le réveil est encore accentué par une séance de Morning Work Out permettant à la sève vermillon de circuler à nouveau fluidement dans les veines de nos jeunes pousses. La chenille sort de son cocon et redémarre prête à se muer en papillon, prédestiné à prendre son envol vers une nouvelle belle journée accordée par notre Créateur céleste.

 

 

Puis, nous régénérons nos cœurs avec une méditation personnelle, seul-e devant Dieu. Puis nous régénérons nos estomacs avec un petit-déjeuner, tous ensemble avec Dieu. Revigorés, les nettoyages de printemps sont effectués avec joie : le chalet est entièrement dépoussiéré et remis à neuf.

 

 

Le passage dans Actes 1, nous invite ensuite à ne pas sommeiller mais à suivre et à agir pour Dieu. Dieu est aussi un élément central dans sa prise de décision : plus nous faisons de Lui nos délices, plus notre cœur sera conforme à sa volonté et plus nos choix Lui plairont.

 

 

Après un repas confectionné avec amour par la cuisine, le jeu post méridien relance la mécanique : les muscles chauffent, les visages rougissent à la suite de l’effort, les équipes transpirent pour trouver les meilleurs stratégies, le jeu de grade est lancé ! Les attrapés sont amenés dans la prison, les espions se cachent intelligemment, les généraux courent à la vitesse de l’éclair, la menace des soldats grondent au loin : un joli capharnaüm de lutte amicale à travers toute la propriété.

 

Puis, le calme revient gentiment, la pluie se met à tomber finement. Les jeunes passeront une soirée dans la douce ambiance du chalet. Une soirée sketch est au programme : les équipes doivent inclurent certains mots dans leurs composition dans le but qu’ils passent inaperçus. Les textes sont écrits et les pièce sont répétées. Mais pour la présentations finale devant tout le camp, les feuilles tombent et les improvisations et les rires fusent ! Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de phrases qui ont marqué cette soirée (une seule est une invention de ma part, à vous de la trouver 😉) :

« J’ai offert un strapontin à ma fiancée »
« On va sanctifier les réseaux »
« Vive Aldi et ses quatre saisons »
« Je vous présente une nouvelle espèce de poisson : le Sanhedrin ! »
« J’ai mal au pectoral »

 

 

Puis, le soleil s’est couché, la nuit est tombée. Les jeunes se sont glissés dans leur tentes prêts à repartir dans les bras de Morphée. Le temps semble soudain s’être arrêté, le froid tourbillonne élégamment dans les airs.

Leur convoi est enfin arrivé… les jeunes tant attendus ont bien débarqué à la gare routière de Lauterbrunnen. Leurs monos respectifs trépignaient d’impatience de les rencontrer (ou de les retrouver), et ils ont eu le privilège de faire plus ample connaissance en parcourant la route désaffectée menant à notre domaine, “là-haut sur la montagne”.

“Là-haut sur la montagne était un vieux chalet”. Un chalet qui, s’il pouvait parler, raconterait plusieurs dizaines de générations de camps qui se sont déroulés entre ses murs. Nos campeurs y ont pris leurs aises, se sont installés dans leur tentes puis ont ouvert leur Bible tous ensemble pour une première médit’ par groupe.

Outre la joie de commencer ce camp, nous avions une autre raison de passer cette première soirée dans une ambiance festive: le 1er août est synonyme de fête nationale ici en Suisse. Banderoles, drapeaux et ballon ont coloré les lieux, des mets suisses ont été mis à l’honneur pour ce premier souper et la soirée d’ouverture s’est terminée par la contemplation de quelques feux d’artifices qui étincelaient au loin, et dont l’écho résonnait fort dans la vallée.

Un staff super motivé à accueillir les campeurs

Le débarquement…


Troupe 1

Troupe 2

Troupe 3

Troupe 4

Troupe 5

Troupe 6

Troupe 7

Troupe 8

La traditionnelle montée par groupe

Notre super équipe cuisine arborant les couleurs du jour

Meringue et double crème en dessert

Phiphi s’est glissé dans la peau d’un présentateur pour nous introduire le fonctionnement du camp

A la recherche des étoiles filantes feux d’artifices

“Boom” et gerbe d’étincelle pour commencer ce camp…

Bonsoir à tous!

Un bref message pour vous informer que le Cadet 2 2021 est prêt à partir !

En voiture Simone !
Non pas tout de suite ! En effet, le camp est sur de bons rails mais attend encore ses passagers principaux: 62 campeurs et campeuses.
Dans la locomotive, nous avons confié les commandes à notre chef de train, notre Seigneur tout-puissant.

A l’arrière, un staff frais et motivé est prêt à acceuillir les voyageurs (qui arriveront… en bus, les traditions ont la vie dure…^^).
Les 22 membres de l’équipage ne vont pas s’affronter dans un match mais bien tous jouer dans la même équipe avec pour objectif d’être des instruments dans les mains du Seigneur, partager son amour et donner du fun aux campeurs.

Merci de prier pour un voyage réussi, notamment pour une météo clémente et une bonne arrivée des campeurs/campeuses !!!

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !!!

Cette dernière matinée de ce camp a été bien remplie, avec les différents rangements et nettoyages nécessaires avant le départ. Après quoi nous avons vécu un dernier temps de message pendant lequel Joël encouragea chacun à vivre sa foi de retour chez soi, et à apporter de la joie autour de nous.

Puis le moment de partir arriva, avec une dernière descente du camp à la gare routière de Lauterbrunnen, où le car attendait les campeurs. Après des aurevoirs  entremêlés de joie d’avoir pu vivre ce camp ensemble et de tristesse de se séparer, l’heure du départ arriva inéluctablement.

Nous sommes reconnaissants d’avoir pu vivre ces dix jours tous ensemble, et pour les nombreuses bénédictions du Seigneur durant ce camp. Prions pour chaque campeur, pour leur retour dans leurs contextes respectifs, et qu’ils puissent être des lumières là où ils sont.

 ça fait beaucoup de bagages!

Chargement imminent

Un dernier instant tous ensemble

Cette dernière journée complète du camp a commencé selon le déroulement habituel. Puis au programme de l’après-midi un temps par groupe pendant lequel les troupes ont pu vivre leur dernier moment de médite ensemble, mais également faire un petit bilan du camp et préparer diverses animations pour la soirée. La fin de l’après-midi fut marquée par les finales des différents tournois respectivement de baby-foot, de ping-pong ou autre jeu du gobelet.

Enfin nous avons vécu notre dernière soirée dont le thème était “j’aurais voulu être…”, ce qui permit aux jeunes de laisser libre cours à leur imagination, et donna lieu à des déguisements pouvant être aussi surprenant qu’originaux. Après un délicieux menu Hamburger-frites (merci la cuisine!), la soirée permit à tout un chacun d’exprimer ses talent par des prestations telles que des sketchs, morceaux de musique, prestidigitation ou autre montage vidéo. Finalement nous avons terminé cette soirée par un temps de louange afin que toute la gloire revienne à notre Dieu qui nous a tant béni durant ce camp.

Séance de cross-frite avec Jean-Mi sous le soleil matinal

Et c’est la finale du tournoi de baby-foot!!

Concentration maximale pour un tir tout en finesse

Les finalistes se congratulent

Finale du gobelet

Tout en originalité

Déguisement approprié au repas pour notre cheffe cuisine

Quel duo!

Finale de shi-fu-mi

Bonsoir à tous! L’activité phare de cette journée a été l’Interlaken Express. Le but du jeu était de trouver toute une série de postes répartis dans la ville d’Interlaken à l’aide d’indices, puis de revenir à Isenfluh le plus vite possible. Tout d’abord les jeunes descendirent tous ensemble à Interlaken, puis un défi de course les pieds liés détermina l’ordre de départ des équipes. Rapidité, orientation, ou encore gestion de budget furent des qualité bien utiles pour cette activité. Ainsi la stratégie gagnante s’est avérée être de ne pas manger, et de miser tout le budget pour négocier un taxi, ce qui fut réussi avec brio par les premières équipes.

Il est important de souligner l’excellent travail de notre équipe cuisine, qui nous a une fois de plus régalé ce soir par un repas que les campeurs ont d’autant plus apprécié qu’ils n’avaient pas forcément eu de vrai repas ce midi. Pendant la soirée, Tom nous parla de la grâce de Dieu au travers de l’histoire d’Ananias et Saphira.

 

Dernières instructions avant le départ

Le départ des futurs vainqueurs

Cette journée du dimanche fut marquée par plusieurs surprises. Tout d’abord la nuit a été prolongée d’un peu plus d’une heure afin de permettre à nos corps de récupérer suite à notre bivouac. Puis le cross-frite fut marqué par l’arrivée de Jean-Michel, notre super-coach et inventeur de la spécialité, qui nous a rejoint pour la suite de ce camp. Après quoi l’équipe cuisine nous servit un brunch aussi incroyable que copieux.

Le message du jour fut sur le thème “un seul corps et une seule âme”, et Thomas nous encouragea à vivre dans l’unité et la générosité en s’inspirant de ce qu’ont vécu les chrétiens du premier siècle.

Cet après-midi, un jeu de Risk grandeur nature permit aux jeunes de se défouler en essayant d’obtenir des vies adverses, ce qui s’est fait soit en entrant dans le camp de cette équipe sans se faire toucher par un défenseur, ou en battant un attaquant touché dans un duel de “pierre-papier-ciseau”. Les esprits stratégiques ont également été mis à contribution pour pouvoir déterminer la meilleure tactique pour leur équipe.

Nous avons finalement vécu une soirée “chrétiens sur le grill” pendant laquelle plusieurs membres du staff ont pu répondre aux diverses questions posées par les jeunes qui voulaient en savoir plus au sujet de diverses thématiques liées à la vie chrétienne.

Cross-frite en indoor

Jean-Michel directement au taquet pour diriger cette séance

Les maîtres du jeu

Une équipe rouge bien soudée

Au duel

Réflexions stratégiques

Fierté de porter ses couleurs

Bienvenue à vous qui nous lisez encore après ces deux jours d’absence!

En ce vendredi matin, le camp se réveilla avec pour objectif le départ en bivouac. Mais avant cela il a fallu prendre des forces tant physiques que spirituelles avec un petit-déjeuner de circonstance (un bircher) simultané à un message de Daniel au sujet de l’Église. Après quoi nous nous sommes mis en marche avec pour destination Obersteinberg. Deux itinéraires différents ont été proposés pour qu’il y en ait pour tout les goûts. La variante “tranquille” mena ses disciples jusqu’au fond de la vallée avant d’attaquer la montée atteignant notre auberge. Tandis que la variante difficile prit plus de hauteur, avec notamment la possibilité de visiter le sommet du Tanzbedeli. Arrivés à l’auberge, nous avons été servis comme des rois avec un souper du montagnard. Puis pour clore cette belle première journée de bivouac, nous avons vécu une soirée témoignage autour d’un feu. Qu’il est encourageant de voir l’œuvre de Dieu dans les vies!

La deuxième journée de notre périple débuta avec un réveil à l’aube (5h15 en l’occurrence) dans le but de pouvoir être de retour au camp avant les orages. Après avoir pris des forces, les gars et les filles se séparèrent pour rentrer par différents chemins. La marche des gars a eu pour première étape l’Oberhoresee, un magnifique petit lac à l’eau glaciale, où les plus courageux se sont baignés.

Nous sommes reconnaissant pour le bon déroulement des marches ainsi que pour la météo favorable (il y a eu quelques gouttes de pluie lors du deuxième jour de marche, mais rien de bien méchant), les orages sont arrivés en fin d’après-midi alors que tout le monde était bien rentré au camp.

La tradition ne fut pas brisée pour le repas du soir d’après bivouac, avec de succulentes lasagnes préparées avec amour par notre équipe cuisine toujours au top. Finalement la soirée chill-spi permit aux jeunes de prendre un temps tranquille pour méditer sur ce que Dieu dit sur des thématique telles que par exemple le pardon ou la prière.

Voilà pour nos nouvelles de ces deux jour, nous vous laissons encore profiter de notre bivouac au travers des photos qui suivent.

Team claquette

L’équipe au sommet

Nous sommes reconnaissants pour cette nouvelle belle journée qui s’est déroulée dans une belle ambiance. Ce matin Pierre nous a conduit dans un temps de message basé sur le discours de son homonyme biblique à la pentecôte, et nous encouragea à accepter Jésus-Christ et à Le suivre. Puis nos jeunes sportifs eurent l’occasion d’avancer dans leurs tournois avant de se mettre à table pour un excellent gratin de pâtes.

Cet après-midi les campeurs ont eu l’occasion de participer à une première dans l’histoire des camps à Isenfluh: une médit par groupe géante. Le concept est que les membres du staffs sont répartis en différents postes dans les environs d’Isenfluh et les groupes tournent entre tout les postes durant l’après-midi, avec à chaque emplacement une thématique spécifique abordée telle que le célibat, la sexualité, le couple, l’avenir, la théologie, estime de soi, addictions, vivre sa foi ou encore les amitiés. Les jeunes ont donc pu profiter de l’occasion pour poser leurs questions liées à tout ces sujet.

Puis pour continuer sur un mood chill, une soirée pizza-film, avec d’incroyables pizzas faites par notre exceptionnelle équipe cuisine.

Voilà pour cette première partie du camp, nous partons demain en bivouac et serons donc de retour dans 2 jours pour vous comptez la suite de nos aventures. Merci pour vos prières pour ce bivouac, pour que la météo soit favorable, qu’il n’y ait pas de blessés, mais surtout que ce soit une occasion pour se rapprocher de Dieu, que ce soit au travers de discussions ou des temps de témoignage.

Bien le bonjour à vous tous qui nous lisez!

Cette troisième journée commença selon le déroulement habituel d’une journée de camp, c’est à dire réveil, cross-frite, médit perso, petit-déjeuner et privilèges. A la suite de quoi Tom nous donna le message avec pour thème la descente du Saint-Esprit. Cette venue de l’Esprit marque l’accomplissement d’une promesse de Dieu, ce qui nous montre que notre Dieu est fidèle est nous encourage donc à Lui faire confiance.

L’activité de l’après-midi a été l’indémodable, l’irremplaçable, l’exceptionnel grand classique des camps JAB. Vous l’aurez peut-être compris, il s’agit du jeux des numéros. Petit rappel pour les non-initiés, dans ce jeu chaque joueur porte un dossard avec un numéro, et deux équipes s’affrontent avec pour but d’éliminer les joueurs de l’équipe adverse en découvrant et criant leurs numéros. En plus de cela l’équipe en attaque doit prendre possession d’un trésor protégé par l’équipe des défenseurs. Après trois parties acharnées nous avons conclu l’après-midi par le traditionnel affrontement staff-campeur, qui s’est comme souvent terminé par une victoire du staff. Cependant malgré leur défaite, il est important de relever le mérite de nos valeureux campeurs qui n’ont pas été loin de gagner, il leur a juste manqué un brin d’expérience pour pouvoir réaliser le défi ultime de tout participant à un camp JAB.

Puis les jeunes ont pu s’amuser avec une soirée “question pour un maltesers”, le but étant de répondre à des questions de cultures générale et dans le même temps de trouver un objet insolite (par exemple un brin de paille non tordu ). Les deux premières équipes ayant terminé à égalité, les vainqueur ont du être déterminé par un shi-fu-mi.

Igor vérifie que l’objet apporté satisfasse les prérequis

Duel décisif pour déterminer les vainqueurs