Après avoir été bercés toute la nuit par le clapotis des gouttes d’eau sur leur toile de tente, nos chers campeurs ont été réveillés par la douce voix grésillante de Philippe. Le son des hauts-parleurs couvrant celui de la pluie, notre chef de journée a exhorté tous les campeurs à le rejoindre dans le réfectoire pour notre session de sport matinale. Seulement quelques minutes plus tard, tout le camp était réuni en habits de sport, prêt à suivre les instructions de nos coaches sportifs. Apparemment, les retardataires sont moins nombreux lorsqu’il n’est pas possible de trainasser au soleil…

En parlant de soleil, celui-ci a finalement montré le bout de son nez à la fin de la médit’ perso, juste à temps pour en profiter en dégustant notre petit-déjeuner. Celui-ci engloutit, tous les groupes sont allés faire leurs services avant de se rendre dans la salle de réunion pour écouter le message du jour, qui portait sur le Ps. 90. Petite anecdote : l’un des chants (Vases d’argile) que nous avons entonnés pendant le temps de louange suivant le partage a été proposé par une campeuse qui désirait tellement que nous le chantions qu’elle avait amené avec elle des partitions pour l’ensemble du camp.

Suite à ce temps centré sur la parole, les campeurs sont allés préparer leurs affaires en prévision du trivouac de demain et ont pu profiter d’un moment de temps libre pour avancer les tournois avant le repas de midi. En début d’après-midi, nous sommes tous partis pour un jeu de numéros dans la forêt surplombant la propriété. Dans la variante à laquelle nous avons joué, les jeunes étaient divisés en trois équipes qui ont tour à tour pu défendre le “fort” (un tas de pierre) et son trésor (un frisbee) contre les incursions des deux équipes attaquantes. Après deux rounds à sec, les cieux se sont couverts et nous avons continué à jouer sous le couvert des arbres. Nous avons même du zèle puisque tout le monde était motivé à braver les éléments et faire une partie staff-campeur supplémentaire, dont je n’ai évidemment pas besoin de vous préciser les gagnants…

De retour au chalet, les plus frileux se sont précipités sous la douche tandis que quelques braves ont décidé d’enchainer par un petit foot sous la flotte. À vrai dire, le terme de water-polo serait probablement plus approprié pour décrire le jeu auquel ces derniers se sont adonnés puisque le terrain était presque complètement inondé. Finalement, même ces irréductibles ont succombé à l’appel d’une douche chaude et d’une paire de pantalons secs et nous nous sommes tous retrouvés pour prendre le souper.

À la surprise et à la grande joie de tous nos pensionnaires, la cuisine avait préparé des hamburgers et des frites et nous nous sommes donc régalés. Les plus gourmands ont même pu profiter d’un deuxième service ! Le souper a également été l’occasion de célébrer tous ensemble l’anniversaire d’une campeuse, Estelle, qui a été généreuse au point de partager son gâteau avec le reste du camp.

Repus, nous sommes allés prendre place dans la salle de réunion pour la présentation du trivouac. Après un teaser de folie, Joël a présenté notre itinéraire des trois prochains jours et a répondu aux nombreuses questions des campeurs. Autant vous dire que le programme est alléchant ! Une fois la présentation terminée, Lucas nous a donné son témoignage et nous avons chanté quelques chants avant de descendre sur la terrasse pour boire notre tasse de thé en admirant l’orage. Sur ce, les campeurs sont allés au lit afin de prendre des forces pour le trivouac.

Note :

Comme nous partons demain en fin de matinée pour notre trivouac, il n’y aura pas d’articles avant samedi soir ou dimanche matin. À défaut de pouvoir nous lire ou nous voir en photo, vous pouvez nous accompagner en prière. Prions en particulier pour une bonne météo, pour une marche sans anicroche et pour d’excellentes discussions.

 

La star du jour :