Journée toute spéciale pour les campeurs: en effet, il s’agissait de “leur journée”, à savoir la journée organisée par eux-mêmes. La journée était découpée en plusieurs missions, et chaque groupe a eu droit à sa mission propre, tirée au sort le jour précédent. Les responsabilités respectives étaient les suivantes: petit déj’, repas de midi, repas du soir, moment louange, activité de l’après-midi, activité du soir, cross-frite et annonces au micro. Les jeunes s’en sont donnés à coeur joie et se sont appliqués à la tâche. Le Psaume du jour était le premier, et nous fûmes exhortés à suivre la bonne voie pour être comme un arbre solide qui plonge ses racines dans les bons endroits afin de s’ancrer solidement et fournir de bons nutriments, ce qui en résultera des bons fruits. L’activité de l’après-midi consistait en un jeu de grades suivi d’un poule-renard-vipère. Le jeu fut interrompu en fin d’après-midi par de belles averses qui firent place à un plaisant “foot-pluie”. L’activité du soir, très bien ficelée par notre troupe Eiger, mariait le thème de l’Église persécutée et un jeu de numéros: le groupe qui défendait devait empêcher les 2 autres groupes d’amener des Bibles dans leur territoire, tout cela avec le jeu de numéro. Une belle débauche d’énergie par tous ces jeunes, mais un repos qu’on espère fortifiant, car de grands projets les attendent pour le lendemain (petit indice, il n’y aura pas d’E-Isenfluh demain, pour cause de non-nuitée à Isenfluh)

 

Cross-frite rondement mené par les Lobhörner

Un séduisant groupe louange constitué de la troupe Schwalmere

Préparation de l’activité de l’après-midi par la troupe Schilthorn

Petites rectifications des explications du jeu de grades

Un imposant Florian qui clarifie les derniers détails de l’activité

Petit débrief d’après-jeu

Deux campeurs en stage de formation staff

Moment de détente créé par une campeuse hilare

Rare moment de calme dans ces journées si mouvementées

Une intimidation gratuite du gardien adverse

Subtil débordement de Dominik sur le flanc gauche

Des t-shirt qui n’auront pas résisté à la pluie

Une descente avec grâce

Un camp qui poursuit son petit bonhomme de chemin, dans la simplicité pour aujourd’hui. Nous avouons que loin de la réalité du quotidien, perchés sur notre montagne, nous peinons à garder en tête qu’un virus se balade en ce moment à la surface de la terre. Nous nous efforçons de garder certains réflexes, notamment la désinfection fréquente des mains, voire carrément lavage des mains avant le repas. Nous rendons continuellement grâce qu’aucun cas ne se manifeste pour le moment dans notre camp.

Les amateurs de bubble foot eurent l’occasion d’exercer leur talent sur le tartan de Lauterbrunnen. Certains en gardèrent même sous la semelle pour tenter de battre leur record du Lauterbrunnen-Isenfluh. Cette journée chaudement ensoleillée fut même accompagnée d’abondants jeux d’eau.

Nous mentionnerons tout de même le tiramisu du dessert, décoré des 14 bougies en l’honneur de notre cher Laurent qui passait un cap important ! Jean termina la journée par un partage fort sur le Psaume 103 avec ce Père si bon.

 

 Un Daniel qui va probablement bientôt changer sa photo de profil

  Une pose s’impose

Faux départ pour la séance photo

Un maximum d’attention réuni pour ce shoot à 3 points

Les instructions transmises avec passion

Un Laurent au centre des attentions pour cette journée

Une belle découverte pour ce jeune campeur

Retour au calme pour le camp ! Un quart d’heure supplémentaire de sommeil fut le bienvenu dans le processus de récupération. Le reste de la journée se rapprocha plus d’une journée-type d’Isenfluh, avec un cross-frite, message d’Adrien sur le Psaume 90 et “apprendre à compter ses jours”, l’indémodable jeu de numéro qui vit la victoire des défenseurs par trois fois au terme d’épiques battle, méditation par groupe et ventes de cartes postales pour que les parents reçoivent d’autres nouvelles que celles-ci. Les jeunes eurent l’occasion d’enfiler leurs fameux vêtements “rouges et verts” et le thème fut finalement révélé: Portugal. Isabelle, notre chère “madame propre” anima la soirée avec enthousiasme et petits jeux ludiques. La bonne (ou mauvaise) nouvelle pour les jeunes avant de dormir fut que le bivouac initialement prévu pour le jour 5 sera agencé probablement pour samedi et une journée “surprise” annoncée pour demain.

 

Le cross-frite qui attire toujours les foules

Un des nombreux jeux de carte à disposition de nos jeunes

Au coeur du suspens

Un solide trio

Mise en place de la stratégie

Folle percée au coeur de la bataille

Une défense difficilement détrônable

Un thème “rouge et vert” respecté à moitié

Rien de tel qu’un bon plat portugais

La chorégraphie saura-t-elle être reproduite ?

Les volontaires pour un fameux jeu d’Isabelle

Lever plus précoce que d’habitude pour plus de la moitié des campeurs, respectivement ceux qui avaient choisi de faire la marche plus poussée (voir E-Isenfluh d’hier), mais la motivation combla l’éventuel manque de sommeil pour certains. Ce demi-camp se dirigea vers Lauterbrunnen afin d’essayer les masques de protection, et accessoirement prendre le train pour monter jusqu’à Wengen. La troupe poursuivit son périple en attaquant le massif du Männlichen en le contournant par Biglenalp. La pause de midi permit aux plus vaillants de se baigner dans un rafraîchissant ruisseau et aux plus contemplatifs d’admirer les fameuses 3 bernoises dans toute leur majesté. La suite de l’itinéraire comprenait une étape à la Kleine Scheidegg, la prise du télécabine au Männlichen jusqu’à Wengen (avec masque à nouveau, suite à la nouvelle loi Suisse sur les masques dans les transports publics), la descente jusqu’à Lauterbrunnen. Malgré les jambes en coton, les dernières forces furent rassemblées pour attaquer la mythique course chronométrée Lauterbrunnen-Isenfluh, avec de séduisants podiums: Isabel, Maëlle et Elina pour les filles, Paul, Yvann et Timothéo pour les gars. L’accueil fut chaleureux de la part de l’autre moitié du camp, qui congratula les coureurs, notamment grâce à une magnifique pancarte “BRAVO” accompagnée des noms de tout le groupe qui avait fait cette excursion de 10h hors du chalet (39 km effort). Ils ne purent ensuite s’empêcher de raconter leur excursion à eux, notamment le magnifique point de vue du Sulwald.

La journée se clôtura par une pensée partagée de Philou sur le Psaume 8, en accentuant sur le 20/20 de Dieu à la Création, la réponse du 0/20 par l’homme, et finalement le 20/20 de Jésus, grâce au “coaching gagnant de Dieu”.

 

Ne pas oublier les médias pour la team E-Isenfluh

Petit délice des yeux au sein de l’effort

Un sourire non-émoussé par la rudesse de l’épreuve

Petit topo sur la descente de glacier

La pause de midi a ravivé la fougue des troupes

Une équipe d’attaque

Ce moment indescriptible où l’on peut ôter ses chaussures

Une eau au goût de certains

Un dîner qui arrivait à point nommé

 

Premier jour entier, premiers défis !

✓ Défi de se lever à 8h: réussi haut la main par la majeure partie des campeurs, de bon augure pour le lever du lendemain qui sera sensiblement plus tôt (les info suivront)

✓ Défi de suivre le cross-frite: réussi sans coup férir, les jeunes étant surentraînés grâce au confinement de ces derniers mois

✓ Défi de suivre le premier message de Daniel: réussi avec brio, tant notre cher Daniel fut captivant, et le thème prenant: qui est vraiment Dieu

✓ Défi de préparer leur propre souper: réussi avec les honneurs, tant pour le bonheur des yeux que des ventres, avec des repas dignes de noces

✓ Défi de “prendre sa place”: réussi avec fougue, la culture générale de nos jeunes étant si approfondie, et stimulée par nos Kevin (Fabinou) et Filasse (Philou)

✓ Défi du choix entre la marche chill ou un peu plus poussée du lendemain: réussi, cette fois-ci plutôt avec hésitation pour certains, tant l’altitude du sommet convoité est incommensurable

Amitiés retrouvées

Première médit’ par groupe au calme

Apprentissage d’un feu

Prépa en coulisses

 

Un bon travail d’équipe

Un savoir-faire à l’oeuvre

Un feu bénéficiant d’un contrôle assidu

Le moment délicat de l’obtention ou pas d’un précieux aliment

Le prix spécial “chasse et pêche” pour la troupe Eiger

Une cohésion de groupe résistant à toute épreuve

Ils l’attendaient tous, ils y sont enfin ! Après un rapide mais efficace comptage des jeunes dès l’arrivée du car, l’équipe s’est rapidement dirigée vers le télécabine direction Grütschalp. Nous fûmes accueillis par un splendide paysage et un jeu organisé par Leina qui consistait à retrouver sa famille d’animal à l’aide de cri spécifique à son espèce respective. La descente jusqu’à Isenfluh fut parsemée de postes et de discussions pour découvrir les autres campeurs qui partageront leur futur tente pendant ces 10 jours. Les jeunes ont très rapidement pris leurs aises dans la propriété, football, badminton et ping-pong pour ceux qui avaient encore besoin de se dépenser, Uno, dobble, triballe pour les plus intellectuels, petites discussions pour les plus sociales. La cuisine frappa directement fort, non par des tartiflettes mais par le fameux “pates-carbonara” suivi de brownies. La première soirée permit aux jeunes de se sensibiliser aux règles du camp tout en détente par le fin Fabien, d’avoir plus d’info sur le staff grâce à un génial “question pour un staff” par l’excellent Philippe, un premier témoignage par le touchant Lucas, pour finir par l’histoire du narratif Daniel sur le paysan d’Isenfluh qui croyait à “ce qui est écrit sur la montagne”, à savoir le “121” en allusion au psaume 121, pour introduire au thème qui nous suivra pendant ce camps: connecté à Dieu, avec les Psaumes.

La troupe Schwalmere tout en hauteur

La troupe Eiger tout en puissance

La troupe Männlichen tout en motivation

La troupe Schilthorn tout en fraternité

 

La troupe Mönch sans pression

 

La troupe Vogelstein tout en inspiration

La troupe Jungfrau tout en distanciation sociale

 

La troupe Lobhörner tout en décontraction

 

 

 

Vous l’attendiez tous, nous l’attendions tous, nous y voici enfin ! C’est dans la joie et la bonne humeur que l’équipe fit connaissance depuis vendredi soir déjà pour les plus pressés de retrouver notre fameux lieu de camp depuis 77 ans déjà, Isenfluh ! 

Nous profitons de cette journée pour mettre le staff à l’honneur en vous le présentant brièvement, tant de belles personnes et de dons différents, tant d’outils diversifiés pour participer au chef-d’oeuvre du grand Artisan. 

Nous aurons Line, Leina, Olivia, Célia dans la mission de monitrices; Adrien, Jean, Jesse (alias C4C #spotify), Tom dans la mission de moniteurs; Laurianne, Marie-Jeanne, Manon, Zoé et Lydie dans la fine équipe de cuisine; Dominique, Lucas, Isabelle, Laurent, Philippe, Fabien, Daniel, Sara et David dans les diverses tâches techniques.

Préparer une flammenküche, Hachis Parmentier, autre mousse au chocolat ou crumble, installer un filet de badminton, remuer de la paille et y poser quelque couverture afin de fournir un nid douillet à nos futurs campeurs, vérifier l’aéronautique des drones, installer les plans de protection anti-Covid, peaufiner les activités, lister les médicaments pour ampoule ou hypothalamus… ont fait partie des diverses missions accomplies par le staff dans l’optique d’avoir un accueil au point pour recevoir les jeunes dès dimanche midi !

Nous nous réjouissons de vivre cette aventure avec ces jeunes et avec vous !!!

Le staff au grand complet, qui a exceptionnellement réduit la réglementaire distance Suisse de 1,5 mètres pour se retrouver en une seule photo

Le premier wk-end ReCo de l’histoire !

100 jeunes, du fun, des jeux, de la bonne ambiance, des temps profonds avec Dieu…

Viens participer à ce moment historique en t’inscrivant au premier week-end ReCo. ça va envoyer du très lourd. Be present.

Invite tes potes!

pour s’inscrire, cliquer sur le bouton suivant :

Jour de départ pour les campeurs :/

Un dernier levé, un dernier petit déj’, un grand nettoyage du chalet dans la joie et la bonne humeur, un dernier message, puis direction la gare, à pied, en profitant des derniers instants ensemble.

Et pour finir, le départ chacun chez soi.

Merci Seigneur pour ce camp, ces campeurs, et ce staff.

Que ton oeuvre soit visible dans la vie de chacun 🙂

 

 

 

 

 

 

 

Campeurs heureux et en bonne santé 🙂

Après un levé en baston de coussin, ils ont pu prendre un temps avec Dieu et se contenter de quelques bons mets préparés par la cuisine.

Le staff leur ont présenté la journée de marche qu’ils allaient vivre. Direction les chutes de Trümmelbach, pour enfin profiter de la piscine de Mürren . Le soir, un énorme feu de camp a été préparé. Les campeurs ont pu en profiter en mangeant autour.

La soirée fut riche, plusieurs personnes ont pu donner leur témoignage.