À l’aube de ce premier jour de bivouac, le réveil n’a pas sonné, comme son nom aurait pu l’indiquer, à l’aube même s’il a été quelque peu avancé permettant à nos campeurs de finaliser leur sac de bon matin.

Suite à un solide petit-déjeuner les jeunes ont dû, pour cause de timing serré, passer outre l’accomplissement de leurs privilèges et aller écouter la première partie du message de Dom-Dom sur les deux premiers commandements : ne pas avoir d’autre dieu et ne pas fabriquer des représentations sacrées de Dieu. Il a mis l’accent sur les priorités : une chose peut être bonne en soi, mais si on lui donne la priorité dans notre vie, elle devient idole. Il a aussi rappelé qu’il ne suffit pas de donner à Dieu la majorité de notre vie mais bien cette fameuse et absolue priorité.

Le départ s’est fait ensuite sous le soleil ; la pente nous menant à Zweilütschinen était boisée, couverte de feuilles mortes, de racines et de cailloux tantôt recouverts de mousse, tantôt simplement à nu. Arrivés à la gare, nous avons pris le train direction Wilderswil pour ensuite sauter dans des cars spécialement affrétés pour nous. Ceux-ci ont résonné au son des chants les plus emblématiques du camp, celui des dix commandements pour ne citer que lui, le long des lacets menant à Saxeten.

S’en est suivie pour nos campeurs une ascension entre forêt et prés, croisant parfois un jardin fleuri ou des moutons jusqu’au dîner dans un bosquet élevé comme un fortin au bord de la route. La montée s’est étirée pendant encore une heure avant que nous entamions une descente à pic ponctuée de boue, de chatons et autres beaux paysages.

La dernière partie de cette première marche vit les soixante campeurs sinuer dans une vallée puis une forêt vallonnée au détour d’une imposante cascade. Enfin arrivés, ils ont pu profiter d’une baignade rafraichissante dans la rivière avant de monter, ou plutôt poser, le camp.

Le repas du soir avalé, nous avons eu la chance d’écouter divers témoignages, montrant l’action de Dieu dans la vie de frères et sœurs en Christ. Enfin Dom-Dom a donné la dernière partie de sa méditation, nous faisant prendre conscience de l’immensité de Dieu et de notre petitesse. Les campeurs ont ensuite pu expérimenter une nuit à la belle étoile. Et, effectivement, elles l’étaient. Le ciel était constellé d’étoiles et les plus attentifs auront pu discerner satellites et étoiles filantes.

La marche du deuxième jour avait comme objectif final le Niesen. En funiculaire pour la majorité même si les plus hardis l’ont monté à pied. Pour ceux-ci, le réveil s’est fait à potron-minet, certaines étoiles n’ayant pas encore fini de s’estomper dans le ciel.

Après cette marche ayant donné des sueurs même à ceux n’ayant pas froid aux yeux, c’est au sommet du Niesen que les campeurs ont pu profiter du message de Valentin. Il a tout d’abord parlé du nom de Dieu et du respect que l’on lui doit. La deuxième partie portait sur le jour du repos, le but n’étant pas d’observer pharisiennement des règles mais plutôt de mettre un jour à part dans la semaine.

La descente s’est aussi faite en funiculaire et le retour jusqu’à Lauterbrunnen en train. Là, une course informelle s’est organisée préfigurant celle qui arrivera dans quelques jours.

Ce sont donc des campeurs fourbus mais paradoxalement pleins d’énergie qui ont dégusté le fish and chips de la cuisine avant de regarder le film biographique La voix du pardon.

Nos soixante jeunes sont maintenant couchés, alignés, emballés dans leurs tentes respectives et n’attendent qu’à tomber entre les bras de Morphée.

Aujourd’hui, nous avons profité de la forte chaleur pour aller à la piscine du Locle.

Une fois le déjeuner et les services terminés, nous avons fait une marche d’1 heure 30 pour arriver à la piscine. Là-bas, nous avons pu nous baigner, plonger, sauter, descendre le toboggan et nous avons pris aussi un temps par groupe pour discuter du thème du jour « Dieu est bon pour moi ». Ensuite, nous sommes retournés au chalet en car postal.

Après le goûter bien mérité, nous avons eu un temps biblique autour du thème du jour en lien avec le passage biblique de Matthieu 6.24-35 et en lien avec l’histoire dans la jungle d’hier.

Pour conclure cette journée, ce soir nous regarderons le film « Home Team ».

A demain pour de nouvelles aventures.

Durant la randonnée, nous avons eu de la visite. Le staff nous a bien protégés.
le groupe des « Wayampis » pendant la médit par groupe
le groupe des « Pintupis » pendant la médit par groupe
le groupe des « Carabayos » pendant la médit par groupe
le groupe des « Jarawas » pendant la médit par groupe
A la piscine on s’amuse comme des petits fous.

Hier matin, nous avons fait des Olympiades autour du chalet. L’après-midi, les enfants ont suivi la suite de l’histoire dans la jungle. A nouveau, les 2 aventuriers n’ont pas écouté les précieux conseils du guide de la jungle. Ils étaient tellement attirés par le trésor qui les rendraient riches et célèbres qu’ils ont foncé tête baissée. Durant leur périple, ils ont rencontré Médusa qui leur a promis de leur offrir beaucoup de richesses. Mais cet appât du gain s’est mal terminé pour nos aventuriers qui ont préféré retourner au village et écouter les conseils.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers des tipis situés à une trentaine de minute du chalet. Le soir, nous avons parlé du thème du jour « Dieu est mon trésor » et nous avons découvert quelques parties du trésor que Dieu pouvait nous offrir si nous choisissons de le suivre. S’en est suivi 2 témoignages de moniteurs qui nous ont expliqué pourquoi ils avaient choisi de faire de Dieu leur trésor. Finalement, nous sommes allés dormir dans de magnifiques tipis.

Au matin, les rayons du soleil, la médit perso et le bon petit-déjeuner ont permis un réveil en douceur. Puis, nous avons fait un jeu de numéros.

L’après-midi a été rythmé par un moment de sport et par la suite des aventures dans la jungle. Les 2 aventuriers ont choisi de repartir dans la jungle après avoir écouté les conseils de la sage du village. Avant de partir dans la jungle, la sage leur a donné 2 possibilités : prendre la liste des fruits et plantes comestibles dans la jungle, qui pourrait leur être utile, ou prendre des bonbons. Ils ont choisi les bonbons et sont partis. Malheureusement, l’aventure ne s’est pas déroulée comme prévu. Ils avaient faim mais comme ils ne savaient pas ce qu’ils pouvaient manger, ils étaient empruntés. Médusa a refait son apparition et leur a proposé des fruits. En les mangeant les aventuriers ne se sont pas sentis bien et ont compris que Médusa avait essayé de les piéger.

Ce soir, nous ferons des jeux de société par groupe.

A demain pour de nouvelles aventures.

En action pendant les Olympiades
Tout le monde est prêt pour aller aux tipis.
Un campeur qui ne manque pas d’ambitions.
Arrivés aux tipis.
Moment biblique du soir
Nos cuisinières en or qui nous préparent chaque jour de succulents petits plats.
Petit déjeuner au soleil
Prêt pour le jeu de numéros
En action pendant le jeu de numéro
Retour au chalet
L’histoire de l’aventure dans la jungle continue. La sage donne de précieux conseils aux aventuriers avant d’entrer dans la jungle.
Dans la jungle, les aventuriers rencontrent Médusa

Au réveil de cette première nuit subtentale, les campeurs se sont levés au son de l’hymne suisse, fête nationale oblige. Alors qu’ils participaient à leur première médit’ par troupes, la cuisine s’affairait déjà à ses propres fourneaux pour préparer un petit-déjeuner digne des plus grands. La tresse et le pain ont vite coulé à flots alors que le jus d’oranges abondait sur les tables.

C’est donc requinqués que nos soixante jeunes se sont, pour la première fois, lancés dans l’exécution de leurs privilèges. Ainsi, le chalet a vite rutilé du réfectoire aux sanitaires laissant chez nos pupilles la satisfaction du devoir accompli.

Fifi nous a ensuite partagé une méditation sur les dix commandements, loi de liberté. Après que les Hébreux furent sortis d’Égypte, délivrés par l’Éternel leur Dieu, ils reçurent de celui-ci une Loi. Une Loi pour éviter l’anarchie. Une Loi bonne, prévenant les conflits entre les Hommes. Une Loi rappelant qui est l’Éternel et qu’il mérite gloire et respect.

Après ce temps privilégié, nous sommes partis faire une marche d’échauffement, le but était d’atteindre Sulwald et son panorama surplombant Interlaken pour le dîner. C’est ainsi qu’une longue chenille humaine serpenta sur les petits sentiers sinueux nous élevant toujours plus haut. Au travers de la forêt aux nuances d’alexandrite et de jade tout d’abord. Puis traversant des prairies où la tsavorite répondait à la tourmaline.

Arrivés à destination, nous avons eu le bonheur de partager avec l’équipe cuisine des sandwichs confectionnés par nos soins, des pommes, des madeleines et autres Balistos. Et c’est donc le ventre rempli que nous avons pu entamer une descente à faire bondir les rotules de joie sur un tapis d’aiguilles de sapin et de rochers blancs.

De retour au chalet, des jeux de toutes sortes ont fleuri sur les tables et le son caractéristique d’une balle de baby-foot s’entrechoquant contre les joueurs a longtemps résonné dans le réfectoire. Parallèlement, les douches ont été inaugurées pour la délectation de tous.

Au souper, nous avons eu la chance de déguster une sauce aux champignons de derrière les fagots accompagnant à merveille purée et haricots. S’en est suivie une veillée Cranium où les campeurs ont pu participer à des défis divers et variés, du dessin en passant par la fonte d’un glaçon.

Cette nuit sera cruciale puisque demain nous partons en bivouac. Notez d’ailleurs qu’il s’agit, de mémoire de staff, d’un record de rapidité d’exécution de cette activité. Le programme se décomposera en l’atteinte de Suld dans quelques heures et l’ascension du Niesen après demain.

Le récit de nos pérégrinations dans deux jours.

C’est avec un soleil radieux,

Que les 60 jeunes sont arrivés,

Pour certains, il était temps de dire adieux

A leurs parents qui les avaient accompagnés

Après la traditionnelle montée à pied de Lauterbrunnen à Isenfluh, les jeunes ont eu l’occasion de (re)découvrir la propriété et le chalet du Fondateur. Ils ont vite pris leurs aises, rencontré de nouvelles personnes et/ou retrouvé d’anciens compagnons de tente. La joie est de mise !

L’ambiance et la dynamique sont déjà bien lancés et ce, avec la présence de nombreux nouveaux adeptes des camps à Isenfluh. Nous espérons qu’ils prendront un abonnement aux camp JAB pour de nombreuses années !!!

Les activités sont déjà bien lancées: les volants volent, le terrain de foot est investit, le réfectoire résonne des balles rentrant avec fracas dans les goals des baby-foot, le son délicieux du frottement de la raquette de ping-pong sur la balle est subtilement perceptible.

La cuisine nous a ensuite régalé avec un délicieux jambon Madère dont nos estomacs s’en souviendront longtemps.

Puis, lors de la soirée, Fifi notre bien-aimé chef de camp, nous a introduit au thème des 10 commandement en nous résumant l’histoire du peuple d’Israël entre le moment de son esclavage en Egypte jusqu’à que Moïse reçoive les Tables de la Loi. Dieu a pris soin de son peuple, il l’a délivré des Egyptiens et en a pris soin dans le désert. Nous verrons plus précisément demain comment et pourquoi Dieu a ensuite donné sa Loi à son peuple.

Les jeunes ont ensuite participé de manière active à la présentation du staff en partant à la découverte de certaines de leurs caractéristiques plus folles les une que les autres!!!

Maintenant, ils sont toutes et tous lovés depuis quelques heures dans la paille, en essayant, pour cette première nuit, « de faire son trou » pour utiliser l’expression adéquate à la situation et seulement comprise par ceux qui ont déjà dormi dans ces tentes et cette paille.

Nous vous souhaitons bonne nuit et à demain pour de nouvelles aventures !!!

Cette journée a commencé avec un temps biblique par groupe. Ils ont discuté autour du thème « Jésus est mon trésor » et découvrir ce que Dieu peut nous offrir comme trésor.

Ensuite, après un succulent petit-déjeuner, notre aventure dans la jungle a continué. Durant toute la semaine, les enfants suivront l’histoire de 2 aventuriers à qui il arrivera diverses aventures. Aujourd’hui les 2 aventuriers ont été attiré vers un trésor et n’ont pas écouté les précieux conseils du guide de la jungle. Les enfants, quant à eux, ont bien écouté les conseils du guide et ainsi ils ont pu faire divers défis sportifs pour récolter les indices du guide.

L’après-midi, nous sommes allés à la Chaux-de-Fonds pour faire un accrobranche. Les sensations étaient au rendez-vous et les enfants ont tous fait preuve de beaucoup de courage.

Le soir, Fort-Boyard s’est emparé des Ponts-de-Martel et de nombreux défis attendaient les enfants. Une fois les mots-codes récoltés, ils devaient, par équipe, se rendre dans la salle des trésors afin de se placer sur les lettres du mot-code et ramasser les pièces en cas de mot correct.

C’est le coeur plein d’aventures glorieuses et victorieuses que les explorateurs sont allés se coucher.

PS : Les 2 prochains jours, nous partirons hors du chalet et nous irons dormir ailleurs. Retrouvez la suite de notre aventure sur e-isenfluh mardi.

En chemin pour aller à Acrobranche.
Dans le train direction La Chaux-de-Fonds
Une équipe dans la salle des trésors durant le jeu Fort-Boyard
Le Père Fourras et ses énigmes incollables
Dans la salle des trésors, il faut ramasser les pièces avant que la porte ne se referme.

Un maitre du temps défiant une équipe.

Les 20 staffs du Cadet 2 sont prêts à accueillir la horde de campeurs/campeuses qui débarquera demain en car à Lauterbrunnen.

Le thème de cette année sera les 10 Commandements.

Merci de prier pour :

  • L’arrivée des jeunes demain, leur intégration et que leurs cœurs puissent être touchés durant le camp.
  • Une météo clémente et le bivouac qui se profile très tôt dans le camp pour pouvoir profiter des journées ensoleillées !
  • Le staff, notre unité, un amour pour les jeunes à l’image de celui que Jésus a pour nous tous.

A demain

Le staff du Cadet 2

Les 30 campeurs sont bien arrivés et ont été accueilli dans la jungle. Une fois installés, nous avons fait un tournoi de Kubb, puis les campeurs ont passé un moment avec leur troupe. Nous avons la troupe des Carabayos, celle des Wayampis, celle des Jarawas, et enfin la troupe de Pintupis. Ensuite, nous avons dégusté l’excellent repas avant de faire des jeux pour apprendre à tous se connaître. Il est temps maintenant de reprendre des forces avant les aventures de demain.

Hello !

Le staff est prêt, on n’attend plus que les campeurs.
Que l’aventure dans la jungle commence…

A+

le staff du Kids Adventure Camp au complet

Jour 6 : Pour se remettre des émotions et des courbatures engendrées par le bivouac, une journée de jeu et de détente sur le lieu de camp a été prévue pour nos bien-aimés campeurs. Ceux-ci ont ainsi participé à un grand « jeu de grades » durant l’après-midi. Le soir, nombreux sont ceux qui ont désiré rester autour du piano pour chanter des chants dans une ambiance chaleureuse et authentique.  

Au milieu de la nuit, vers 01h00 du matin, grande première à Isenfluh, nous avons réveillé les campeurs pour un jeu de nuit. Deux équipes se sont affrontées autour d’une frontière fictive dans une cadre de contrebande. La belle et libre nation d’Isenland se voulait d’accueillir des réfugiés du régime totalitaire d’un pays limitrophe. Après avoir défié la dictature, les campeurs ont pu se rendormir en héros, héroïnes, sourire aux lèvres. Grand Merci à Aïko et Greg pour leur travail d’organisation !

Jour 7 : Le lendemain, nous sommes allés à la piscine, activité qui a offert le repos et la détente dont chacun, chacune avait besoin. Nombreux furent les jeunes qui ont balancé de belles figures du haut des plongeoirs de respectivement 2.5, 3, 5 et 10 mètres.

Retour en courant de « Lauterbrunnen – Isenfluh » où beaucoup de campeurs ont pu battre leur record personnel de course. Noah, notre champion, a fixé le record de cette année 2022 à 17 minutes et 42 secondes.

La cuisine (Ada, Léo, Grâce, Marjo, Zoé) régale toujours aussi adroitement les papilles de toutes et tous ! Hommage tonitruant est rendu ici à leur travail titanesque!

Et sinon, toujours une météo très agréable avec un mercure qui ne dépasse pas les 30 degrés ici et le soleil resplendissant qui favorise les activités à l’extérieur.

Campeurs en plein apprentissage des joies d’actes préparatoires de festin
Les sympathisants d’Isenland en pleine préparation de la résistance
à l’heure du coucher, la Sergente Marjo Chef assure la sécurité et la discipline !