En raison de l’horaire chargé de la journée, le cross-frite a dû céder sa place à la médit perso et nos jeunes pensionnaires n’ont donc pas eu l’occasion de se dégourdir les jambes au sortir du lit. Nous remarquerons cependant que la majorité d’entre eux ne semblait pas s’opposer à cette modification du programme habituel…

Une fois leur médit’ perso terminée, les campeurs ont rapidement avalé leur petit déjeuner et ont fait leurs privilèges avant de rejoindre la salle de réunion pour assister au partage de Cloé. Ceci fait, nos jeunes sont retournés dans leur tente pour se préparer à l’activité suivante : l’après-midi par troupe. Ce temps est le moment idéal pour les moniteurs et les campeurs de faire le point sur le camp et les thèmes abordés et de passer de (derniers) bons moments en équipe. Cette année, les monitrices ont décidé d’unir leurs effort pour aller faire trempette au lac alors que les moniteurs ont choisi de marcher avec leurs troupes jusqu’à Sulsee pour y griller les cervelas préparé par la cuisine. Ainsi, chaussures de marche aux pieds, les gars sont donc partis en direction de Suls et les filles, serviette de bain au bras, ont embarqué dans le bus à destination de Neuhaus.

Le sympathique après-midi que les moniteurs avaient préparé pour leurs ouailles a malheureusement été abruptement stoppé par l’arrivée imprévue du mauvais temps. En l’espace de quelques minutes, les cieux se sont remplis de nuages noirs et l’orage a commencé à gronder. À Neuhaus, les filles ont rapidement remballé leurs linges et se sont empressées de rentrer dans leurs voitures pour retourner au camp. Au Sulsee, les gars ont été plus malchanceux et ont du aller s’abriter de la grêle sous la bordure du toit d’un chalet. À Isenfluh, le reste du Staff a rapidement été fermer les tentes et s’est confortablement attablé à l’abri sous la terrasse pour admirer l’orage tout en se réjouissant de ne pas être parti faire des grillades avec les jeunes.

La tempête ayant forcé les filles à abandonner tout plan de farniente au bord du lac, ces dernières sont rentrées à Isenfluh pour faire leur temps par groupe à l’abri des éléments déchainés. De même, les gars ont vu leurs espoirs d’une grillade en montagne réduits à néant par le mauvais temps et ont donc décidé de retourner au camp. Au moment où l’orage a commencé à faiblir, les deux groupes ont débarqué sur la terrasse, les unes complètement sèches, et les autres complètement trempés.

Nonobstant ces inconvénients passagers tous les groupes sont arrivés sains et saufs au camp et se sont installés dans leur tente ou le chalet pour continuer leurs activités. Pour les groupes ayant pris la sage décision de se réunir dans le chalet, la fin de l’après-midi s’est déroulée sans encombre. Cependant, ceux ayant envie de discuter dans leurs tentes ont eu une mauvaise surprise. Loin de marquer la fin de l’orage, l’arrêt de la pluie n’était en réalité qu’une brève accalmie. Et cette fois, les précipitations abondantes étaient accompagnées d’un vent violent. Autant dire qu’une tente plantée sur le flanc d’une montagne n’est pas le meilleur endroit pour avoir une discussion paisible en pleine tempête… Heureusement, les campeurs ont pu profiter d’une brève relâche dans l’intensité du vent pour évacuer leur tente et, même si le court trajet jusqu’à la terrasse a suffit à les tremper, ils y ont survécu.

Après toutes ces aventures, le temps s’est finalement calmé à l’heure du repas et nous avons alors pu continuer notre journée comme prévu. La mise en place de la soirée et du repas s’est faite sans encombre et nous nous sommes rapidement mis à table pour le souper. En accord avec le thème de notre dernière soirée (“Ça va le chalet?!”), la cuisine nous a servis un délicieux repas, avec pour entrée des vol-au-vents et comme plat de résistance des Älplermagronen accompagnés de saucisses de veau. Comme à l’accoutumée, nous nous sommes régalés.

La soirée a commencé par les finales des tournois, qui ont été superbement animées et mises en scènes par Philippe et Fabien. Pour vous donner un exemple, la finale du tournoi de feuille – caillou – ciseaux ressemblait à un combat de boxe… Cette première partie de soirée terminée, nous nous sommes retrouvés dans la salle de réunion pour quelques productions et des sketchs / chansons sur un psaume préparées par chaque groupe. Finalement, la partie officielle de la soirée s’est terminée par un kahoot (quiz géant) organisé par Fabien et une session de visionnage des photos et des films pris pendant le camp par l’équipe technique.

Finalement, nous avons pris une longue tasse de thé sur la terrasse pour profiter à fond de ces derniers moments ensemble et, vers minuit, tout le camp est allé se coucher.

SDG

Photos :

Vous trouverez également ci-dessous quelques photos du jour du départ