“Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé.”

 

Les petits princes d’Isenfluh (et non pas de St-Exupéry) ont vécu leur première journée complète de camp. Nous avons commencé avec le…


… commencement. Genèse 1.1-25, le tout début. Après les services matinaux et les délices à gogo (la cuisine nous régale !), Jennie nous a conduits dans un temps d’étude. Ces 25 versets nous apprennent notamment que Dieu est hors du temps, trinitaire et qu’il manifeste sa gloire. Le verbe divinement inspiré de l’oratrice a fait réfléchir les campeurs : est-ce que je veux vivre ma vie sans Dieu ? Est-ce que mon cœur peut être transformé à travers la Genèse ?

 

Qu’apprivoise-t-on ?

 

Outre la Genèse, la jeunesse a fait preuve de fougue évasive. Dans le grand jeu de l’après-midi, les otages tentaient de tromper les preneurs d’otage et leur rubalise. Même les plus viles flagorneries ne dupaient pas les porions !

 

Finalement, tous se sont réconciliés lors d’une soirée jeux riche en expressions faciales et en retournements de situation. Littéralement.

 

Papilles ravies, journée réussie !
Papillons volants, reflètent la création !
Papilionacées, y en a jamais assez !
On s’voit demain, dans l’jardin

 

 

de Dieu !