Chère campeuse, cher campeur…

Rappelle-toi: c’était ton dernier jour à ce super camp, le cadet 2 édition 2020…
Séjour dont l’annulation n’a pas passé si loin, la situation épidémiologique étant incertaine, mais temps que Dieu a voulu et permis. C’est une réponse à nos prières. Il t’a voulu dans ce camp. Il avait prévu d’avance que tu serais là avec nous, tes yeux contemplant les montagnes en te rappelant des promesses du psaume 121 (si tu ne te souviens plus de quoi il s’agit, fonce jeter un œil dans ta Bible!!).

Ce dernier matin, donc, tu t’es levé plus tôt que d’habitude. A 7h, le soleil émergeant timidement derrière les montagnes dardait ses rayons qui teintaient les quelques nuages présents de chaudes couleurs. Ce spectacle t’a éblouit alors que tu as émergé encore tout ensommeillé de ton obscur abri de toile bleue.

Après quelques derniers exercices matinaux, tu as dû speeder pour tout empacter, balayer le plancher, secouer les couvertures et aérer la paille, armé de ta fourche.

Tu as ensuite été invité à ce moment privilégié entre toi et la parole de ton Dieu. C’est vrai, c’est tellement plus simple de prendre ce temps si important au camp… Mais la Bible a toujours quelque chose à te dire, même dans le train-train peut-être affolé de ta routine, alors réserve-lui une place d’honneur dans chacune de tes journées.

On se rappelle des derniers “privilèges”, des tâches qui ne sont peut-être pas tes activités préférées mais dans lesquelles tu t’es donné encore plus à fond aujourd’hui, sur le rythme de fête d’une ambiance haute en musique et riche en amis.

Ce dernier moment de louange, ensuite, c’était vraiment la classe. Tu as chanté de tout ton cœur pour adorer ton Créateur, les bras sur l’épaule de tes amis.

Ta fonction -ce pour quoi tu as été designé: adorer Dieu, comme te l’a rappelé Jonathan, d’après le psaume 117 (entre autre, hein, toute la Bible en parle ;)). Donc vas-y, loue ton Dieu, connais-le, passe du temps avec lui, engage-toi dans ton église locale et témoigne!

C’est sous le soleil que tu es redescendu là où cette belle aventure a débuté il y a maintenant dix jours, la gare routière de Lauterbrunnen. Sur ce béton brûlant, tu as serré toute cette belle équipe dans tes bras, le coeur serré d’émotion mais content des beaux moments passés avec chacun. Tu croyais que ton départ était imminent (et nous aussi)…eh ben non!!! L’autocar sensé te ramener à la maison était aux abonnés absents.

On l’a donc attendu à l’ombre à quelque distance de ton bagage que le staff s’est relayé pour garder. Assis sur l’herbe, sous le poids de la fatigue, tu as dégusté une glace et passé le temps, en dessinant, en discutant ou en retrouvant les fonctionnalités de ton petit écran…

Deux heures plus tard, tu as finalement pu embarquer pour un retour par la route… L’adieu n’est cependant pas définitif: on t’attend de pied ferme aux journées de re-connexion! Et à l’année prochaine, cela va sans dire.

Reste connecté! A tes amis, ton moniteur, ton staff, bien sûr… mais aussi, et SURTOUT, à ton Créateur, qui t’aime et qui veut être ton Père céleste! Ta complète satisfaction, tu ne la trouveras jamais dans le flux d’information t’envahissant à travers ton écran, non… La source du bonheur est en Dieu!

Connecte-toi à Dieu.

Voilà… si il n’y avait qu’un seul truc à retenir de ce séjour en montagne, ça devrait forcément être ça.

On t’aime très fort et on prie pour toi.

Tout le staff du cadet 2 2020

 

P.S.

Chers parents, amis, jabistes ou curieux, à vous qui avez suivi ces chroniques, MERCI pour vos prières… Dieu a agit dans ce camp, par sa protection et son oeuvre dans la vie des jeunes, et nous lui en sommes tellement reconnaissant!