Bien chers tous,

C’est avec les cheveux un peu mouillés que nous vous contons nos récits de cette journée délicieuse. Nous avons effectivement essuyé quelques gouttes de pluie en ce dimanche 15 juillet. Mais cela n’a pas empêché les campeurs de déguster la tresse du dimanche matin sous les rayons du soleil chaleureux. Et juste avant ça, nous avons passé un temps de méditation avec Dieu, toujours dans le thème du Notre Père, sur le sujet de la tentation. Ce soir, nous avons continué sur notre lancée avec quelques témoignages et conseils pour lutter contre la tentation et grandir dans la confiance en Dieu.

Autrement, aujourd’hui, nous avons profité de cette journée de Coupe du monde pour se dégourdir les guiboles. Une équipe s’est envolée dans les bulles à Lauterbrunnen alors que d’autres ont jouer au ballon dans la pente, les pieds liés ou sur la table. Bref, c’était soccer en folie. Enfin, en fin d’après-midi, les cordes vocales se sont défoulées devant la finale du mondial. Après une fouille au corps pour entrer dans la fanzone d’Isenfluh, les drapeaux flottaient et les cœurs chaviraient. Les Bleus ont sortis les crocs, assis dans leur moitié de terrain tandis que l’autre équipe produisait le jeu… n’en déplaise à tous nos petits Français peinturlurés de bleu, blanc et rouge.

On s’endort paisiblement, sous une pluie fine qui berce la toile de tente. Bien emmitouflés dans les profondeurs d’un sac de couchage, nos campeuses et campeurs bravent le froid de la montagne et se remplissent d’énergie avant une petite journée lacustre…

A demain pour la suite des aventures !

 

A Isenfluh, il faut souvent remonter la pente

 

Les campeurs liés par les liens du marquage

Pieds (et poings) liés ?

 

 

Espagne contre Russie sur le tartan ocre du tréfonds de Lauterbrunnen

A l’envers ou à l’endroit, peu importe, tant que ça roule plus ou moins…

Un campeur dans sa bulle…

 

 

 

 

 

Après l’effort du bivouac, le réconfort d’une journée plus calme …

En ce jour de fête nationale française, les campeurs ont pu profiter d’une demie heure de sommeil supplémentaire bien méritée. Mais le réveil fut bien sûr pimenté par quelques courbatures à cause des efforts de la veille.

C’est pourquoi, une matinée plus tranquille attendait les campeurs avec des petits tournois (baby-foot, ping-pong, badminton) et différents jeux de société afin de détendre les muscles et calmer les esprits.

Même si les muscles sont au repos, tel n’est pas le cas du cerveau avec une petite partie de “petit bac”

En début d’après-midi, place à l’activité phare de la journée. La propriété des camps à Isenfluh s’est transformée en arène pour accueillir ISEN BOYARD (en référence à Fort Boyard, le jeu télévisé français).

Répartis dans 8 équipes, les jeunes devaient s’affronter dans des épreuves physiques et intellectuelles. Ces défis ont donné lieu à une récolte d’indices pour obtenir un mot de passe permettant d’accéder à la salle aux pièces, et du temps pour y rester suffisamment et amasser un maximum de pièces d’or.

Les défis étaient très variés, faisant appel à différentes capacités et qualités : esprit d’équipe, cohésion, confiance en soi, maitrise de soi, connaissance de ses forces et limites, patience, etc.

Célia et Lana en pleine concentration dans l’épreuve des pièces flottantes.

 

Le poste “Memory c’est gagné” consistait à retenir le plus de cartes possibles

 

Chuttttt pas de bruit, le Père Fouras est en train de défier l’équipe marron avec une énigme

 

Heureusement qu’il y avait Camille la mono pour donner de bons conseils lors de l’épreuve des paniers de basket

 

Attention ça mouille! Heureusement qu’il y a le suivant pour récupérer l’eau…

 

Allez, testons les connaissances bibliques des campeurs par des versets à retrouver dans la Bible

 

La contrainte des yeux bandés n’est jamais très agréable…

 

Un match acharné à en perdre son casque opposant Martin à … (anonyme)

Après avoir récolté le plus d’indices et de temps possible, les équipes ont pu chercher ensemble le mot de passe pour entrer dans la salle aux pièces. Une fois à l’intérieur, les jeunes ont dû esquiver tous les pièges avant d’atteindre les pièces et en ramener le plus possible dans le temps qui leur était imparti.

Finalement, après cette journée plus ou moins reposante, les jeunes ont pu découvrir la notion du pain quotidien telle que présentée dans la prière du Notre Père. Ce message amené par Fabien nous expliquait clairement les différentes demandes que nous pouvons faire à Dieu quotidiennement afin de se rapprocher de la sainteté.

“Priez sans cesse, remerciez Dieu dans toutes circonstances : telle est pour vous la volonté que Dieu a exprimée en Jésus-Christ” (1 Thessaloniciens 5, v.17-18)

Le camp s’anime…

C’est le jour J, nous l’attendions tous, les jeunes arrivent enfin.

Mais avant que les campeurs n’envahissent Isenfluh, le staff s’est réveillé de bonne heure pour finir les derniers préparatifs, pour affiner le planning, mais surtout pour remettre ce camp à Dieu dans la prière et approfondir sa parole, en particulier le chapitre 6 de l’évangile de Matthieu contenant la prière du Notre Père, le thème du camp.

Chaque jour, un aspect de cette magnifique prière sera étudié, médité et mis en parallèle à des aspects concrets de la vie quotidienne. Notre plus grand désir est que chaque enfant présent dans ce camp soit fortifié dans sa foi et découvre ou redécouvre une vie en communion avec notre Père céleste. C’est ce que Dieu désire par-dessus tout et nous voulons accompagner les jeunes dans cette démarche.

Le calme village de Lauterbrunnen peut avant l’effervescence autour de l’arrivée des campeurs

Les jeunes sont donc arrivés en début d’après-midi dans le petit village de Lauterbrunnen, où tout le staff les attendait avec impatience. Venant de France, de Suisse, d’Allemagne, ou même d’Israël, tous ces jeunes sont enfin réunis pour vivre le même camp mémorable. Dans ce paysage de carte postale, les jeunes ont pu faire la connaissance de leur moniteur ou monitrice et aussi des campeurs avec lesquels ils devront vivre sous la même tente, et se partager les fameux lits de paille.

Afin de vous faire découvrir quelques têtes, vous faire admirer les premiers sourires et repérer les premières amitiés qui se sont formées durant la montée au chalet, voici quelques photos des équipes avec leur moniteur/monitrice.

La belle équipe de Camille

 

Une belle pose prise par l’équipe de gars de Thibaut

 

Quelle belle équipe avec Florine aux commandes

 

Nelly et ses souriantes campeuses

 

Florian, bien entouré par ses campeurs

Finalement, nous tenons à vous présenter l’équipe cuisine du camp, entièrement féminine, qui s’est engagée pour nous préparer de bons petits plats, nécessaires au bien-être de tous ces jeunes et du staff.

Une belle équipe de choc avec Cloé, Laurène, Salomé et Marianne (gauche à droite)

Vivement demain pour de nouvelles aventures !

” Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous ” (Philippiens 4, v.4)

Dans l’attente des campeurs…

Aujourd’hui, le staff du premier camp de l’été à Isenfluh s’est activé pour préparer tout ce qui permettra de rendre ce camp inoubliable pour les jeunes. Que ce soit dans la préparation des tentes, des salles de réunion, des terrains de sport, des jeux, le staff ne s’est pas ennuyé.

Ici, tout le monde se réjouis d’accueillir les jeunes et de partager avec eux des moments qui resteront gravés dans nos mémoires ! 

Chaque jour, des photos, vidéos, rétrospectives de la journée apparaîtront sur cette page pour vous tenir au courant des événements.

Merci de nous soutenir dans la prière durant tout ce camp où de riches moments vont être vécus.

Une équipe de choc pour encadrer ce camp

“Attache-toi à Dieu, et tu auras la paix; tu jouiras ainsi du bonheur” (Job 22, v. 21)

Cela fait bien des années que des centaines de campeurs se réveillent, font la vaisselle ou jouent en écoutant Antydot…

Aujourd’hui tu a la possibilité de devenir partenaire de leur ministère !

2€/CHF par mois, ce n’est pas grand-chose ! Et pourtant ça peut faire la différence…

L’association Antydot Factory a développé un concept pour soutenir Antydot dans sa dimension missionnaire pour lui permettre d’offrir des concerts à prix réduit, de composer de nouveaux morceaux et d’enregistrer d’autres albums par exemple. Plus de détails en vidéo ici 🙂

Notre vision est de trouver des partenaires, beaucoup, mais qui donnent peu. Notre rêve est de regrouper 5000 partenaires qui soutiendraient Antydot avec 2€ par mois ! Tous le monde peu donner 2€ par mois n’est-ce-pas ?

Si la démarche te parle, tu peux devenir partenaire ici en quelques clics avec ton RIB (IBAN et BIC) avec SEPA (système de prélèvement automatique européen, gratuit et sécurisé).

Et si tu penses à d’autres personnes qui seraient susceptibles d’être intéressées par le projet, n’hésite pas à transmettre l’info. On aimerait que cela devienne viral ! Pour plus de précisions, une adresse : partenaires@antydot.com

Bienvenue sur le nouveau site web de la JAB Suisse romande!

Après 8 ans de bons et loyaux services, l’ancien site fait peau neuve…

Vous avez sous vos yeux et à portée de votre souris un site:

  1. Plus visuel
  2. Plus intuitif
  3. Plus ergonomique (l’affichage se fait sans problèmes sur smartphone ou tablette)
  4. Plus simple à utiliser

En bref… plus convivial, pour mieux vous servir!

Nous avons pris un soin particulier à mettre en valeur les activités et les médias réalisés par la JAB. L’intégration avec les réseaux sociaux (instagram, facebook, youtube) de la JAB a aussi été améliorée. N’hésitez pas à faire un tour sur ces différentes plateformes et à “liker” ou à vous abonner.

Merci beaucoup pour votre intérêt. ça nous booste dans notre engagement!

Depuis plus de 80 ans la JAB est au service de la jeunesse et on désire que cela continue!

Votre équipe JAB